De la cendre à la beauté – 8 critères qui apportent le changement dans ta vie

par | Mar 7, 2019 | La liberté avec soi-même, Liberté avec Dieu, Liberté avec les autres

Je suis très enthousiaste à l’idée d’écrire mon premier article pour ce site web. Je suis enthousiaste, parce qu’il y a tant de reconnaissance et de compassion en moi, quand je regarde d’où je viens et où je me situe aujourd’hui.

Compassion parce que je me souviens très bien d’où je viens.

cendre

Je me souviens de toutes ces luttes, des choses stupides que j’ai faites dans mon ignorance, des besoins non comblés, des croyances erronées et des peurs.

Je me souviens de gens que j’ai blessés, des situations ridicules dans lesquelles je me suis mis, des blessures que je me suis infligée parce que je ne savais pas comment vivre, parce que je me suis complètement perdu dans un monde qui ne m’a pas appris comment vivre une vie libre, qui vaut la peine d’être vécu.

 

J’ai lutté pour trouver ma place dans un monde qui cherche rarement à trouver l’or, mais qui souligne les points faibles, les défauts, les imperfections et les choses qu’il faut changer pour être acceptable.

Je me souviens de sentiments de solitude, de la honte d’être moi-même, des coups de cœur que j’aurais pu éviter (si seulement on m’avait appris comment le faire) et du sentiment d’échec total chaque fois que j’avais reconnu que je n’étais pas au niveau des attentes des gens autour de moi.

 Mes réalités étaient des sentiments d’échec, de ne pas être suffisant, d’indignité, de non valeur, d’inaptitude. Les étiquettes du TDAH et de l’épilepsie me promettaient un avenir d’adaptation à ces diagnostics.

 Je détestais ça. J’ai essayé de combattre ces choses. Combattre ces choses pour devenir « normal ». Pour devenir une personne comme les autres.

D’une façon ou d’une autre, cela semblait être une lutte perdue. Mon environnement, qui me connaissait bien (ou du moins ils le pensaient), a essayé de me faire accepter mon destin. Ils ont secoué la tête devant mes efforts pour sortir de ces étiquettes et de ces diagnostics, ces sentiments qui ont essayé de déterminer ma vie. Ils ont souri à ma détermination de surmonter les obstacles (et les circonstances) qu’ils avaient mis sur mon chemin.

 

Mon prof de français me disait un jour : 

« Jeanne, tu n’es certainement pas faite pour apprendre une langue étrangère. Tu ne parleras jamais plus d’une langue. »

 Aujourd’hui, j’en parle quatre couramment.

  En raison d’un problème de bégaiement assez grave, je me sentais très impuissante et timide, peu sûre de moi pour rencontrer de nouvelles personnes. D’une façon ou d’une autre, je savais que je devais soit me cacher dans un bureau, soit faire face à cette réalité. Alors, à 16 ans, j’ai choisi de faire un apprentissage dans une petite boucherie. Je pensais que de cette façon, je devais faire face à tous ces clients, tous les jours, qui venaient acheter de la viande et de la charcuterie dans le magasin. Et cela a marché ! Je suis devenue beaucoup plus confiante et détendue en rencontrant de nouvelles personnes, et mon bégaiement a beaucoup diminué.

 

Quand j’avais environ 24 ans, Dieu a parlé à mon cœur d’une manière très réelle. Il me l’a dit :

“ Jeanne, tu ne peux pas devenir ce que tu es déjà : « normal » dans ton unicité. »

 

A partir de ce jour, j’ai quitté ma lutte pour devenir « normale » – et je suis entré dans le processus de devenir ce que je suis vraiment – la personne que je savais au fond de moi, je pourrais être, si seulement je pouvais entrer dans cette liberté de qui je suis, de qui Dieu est vraiment.

 Aujourd’hui, j’ai fait un bon bout de chemin. Je suis à un endroit complètement différent – dans ma réalité intérieure et extérieure. Ma vie a un fondement stable qui est rempli de vie, de joie, de paix, de douceur, de compassion et d’humour.  Même si ni ma vie, ni moi, ni les gens autour de moi ne sont parfaits… les défis ne peuvent changer ce fondement de base que constitue la liberté.

 Et bien, sachant ce que je sais aujourd’hui de la psychologie, comment les effets habituels de l’éducation des enfants et d’une enfance difficile influenceront la vie adulte – je suis émerveillé devant ce Dieu qui était capable de briser de nombreuses conséquences « normales » de la vie adulte. Il y a cette profonde gratitude pour toutes ces personnes dans ma vie qui m’ont traité avec grâce et compassion et qui étaient impatientes de trouver l’or.

 Aujourd’hui, je suis tout simplement émerveillé par ce Dieu si fidèle !

Je regarde la liberté que j’ai trouvée d’être simplement moi.

Je vois la grâce de Dieu partout dans ma vie. Sa compassion. Son amour. Sa capacité. Il est si bon !

 Mon cœur est rempli de compassion et de reconnaissance, parce que je sais que la réalité que j’ai vécue au passé est la réalité de nombreuses personnes dans le monde entier.

Nous vivons à une époque où le déchirement, la blessure, la douleur et les injustices sont autant de réalité qu’ils l’étaient à n’importe quel moment de notre histoire.

 

Dans ce site web, je partagerai mon cheminement, d’où j’étais jusqu’à où je me trouve aujourd’hui.

Cependant, aujourd’hui, j’aimerais souligner huit éléments importants que vous devez connaître pour entreprendre ce voyage.

 

cendre

1. Il n’y a pas moyen que je puisse vivre ma liberté aujourd’hui sans la réalité que Jésus est mort sur la croix.
Pourquoi ? Eh bien, parce qu’aujourd’hui tous mes efforts, ma volonté n’aurait pas eu le pouvoir de surmonter toutes ces fausses croyances, mensonges, peurs et ignorances qui me retenaient. Grâce à Dieu, grâce à Jésus qui a payé pour nous, j’avais une vérité à laquelle m’accrocher. S’accrocher dans mon échec, le brisement et la douleur. Dieu m’a sauvé de tant de choses dans lesquelles je serais entré si je n’avais pas donné ma vie à Jésus Christ. Le voleur n’est venu que pour tuer, voler et détruire, mais Jésus est venu pour que nous ayons la vie en abondance, jusqu’à ce qu’elle déborde. Par conséquent, la première étape est : Invitez Jésus dans votre vie. Cela changera sérieusement votre vie sur cette terre pour le bien. Visitez cette section de mon site Web pour voir comment faire.

 

2. Demeure dans son amour.
J’ai connu un Dieu plein de compassion. Il n’accuse jamais. Il ne blâme jamais. Il ne t’humilie jamais. Il connaît ton passé, tes expériences, ton manque et tes besoins.
Les seules personnes contre lesquelles Jésus s’est fâché dans la Bible, ce sont les religieux qui essayaient de mettre un fardeau sur les plus faibles. Ceux qui « rejetaient » le pécheur et prétendaient être les « parfaits ». Une fois que tu expérimenteras Son Amour dans ta vie, tout le reste deviendra si petit.

 

3. Sache que sortir de ta zone de confort est effrayant et inconfortable.
Cela signifie que tout processus de transformation est un véritable défi. Bien souvent, rester dans ces « sécurités », aussi destructrices soient-elles, semble plus prometteur que de quitter cet endroit pour se transformer en une autre réalité.  

4. Persévère.
Promets-toi de t’accrocher, même si tu as l’impression que tu as échouée, que les gens t’ont déçu ou que tu ne peux plus continuer dans cette voie. Chaque fois dans ma vie, quand je ressentais cela et que je décidais de persévérer, Dieu était si fidèle, apportant dans ma vie des personnes ou des circonstances qui me donnaient le courage et la force de continuer. 

 

5. Accepte la réalité qu’il y aura toujours des gens qui te feront du mal, qui ne te comprendront pas ou qui te feront du tort.
Ils peuvent être ta propre famille, ou même des gens qui croient en Jésus. Accepte qu’ils soient sur leur propre chemin, tout comme toi. AUCUN être humain n’est parfait. Bénis-les, engage un mode de vie qui décide d’entrer dans l’école du pardon et de continuer. 

 

6. C’est formidable d’obtenir de l’aide en cours de route.
Psychologues, thérapeutes, conseillers chrétiens, pasteurs ou toute autre personne qui sont là pour t’aider. Ma vie a changé grâce à des gens qui m’ont aidé à changer ma vie avec beaucoup de savoir-faire, d’investissement et de professionnalisme.
Mais ce sont aussi des êtres humains, avec des faiblesses et des angles morts. Ne construis pas ta vie autour d’eux. Centre ta vie sur Jésus et de la vérité que la Bible dit sur toi et sur Lui-même. 

 

7. Tu seras blessé, tu seras déçu.
Cependant, toi aussi, tu vas blesser et décevoir les gens en cours de route. Apprends donc à être gracieux et compatissant – envers toi-même et envers ceux qui veulent t’aider.

 

8. Accroche-toi à la vérité que Dieu veut ta liberté encore plus que toi.
C’est un point très important pour moi : C’est tout le processus de maturité qui fait remonter notre humanité. Nous apprenons à nous connaître nous-mêmes, nous apprenons à connaître les autres. En vérité, Dieu était conscient de l’humanité en nous il y a longtemps. Et il t’aime quand même. C’est lui qui t’a fait magnifiquement et il veut aller de l’avant avec toi. Accroche-toi à lui – même dans les moments où tu as l’impression d’avoir été abandonnée par tout le monde.

 

cendre

Le processus peut être très difficile. Pendant que tu y es, tu ne verras peut-être même pas le progrès, encore moins la lumière au bout du tunnel. Mais soudain, tu réalises à quel point tout est différent. Soudain, tu regardes en arrière et tu réalises à quel point les choses ont changé. De plus en plus, tu commences à apprécier les fruits que ton changement a apportés dans ta vie. Tu commences à voir la beauté à la place des cendres. Et c’est à ce moment que tu réalise que tout cela en valait la peine.

 

cendre